Notre Vision… Acte 2 : Argumentaire

Un jour peut-être, je serai amené à être hospitalisé pour un cancer, dans un hôpital où tout mon parcours sera digitalisé depuis l’entrée jusqu’à la sortie et même en allant vers une autre structure. Mes examens mes bilan et mes explorations transférés instantanément sur le terminal de mes médecins ; la liste des actes sera automatiquement renseignée sur le dossier administratif. Je n’aurai plus à se soucier des va et vient pour des documents égarés.

Ce rêve tourne soudainement au cauchemar quand je découvre que toute ces facilités ne changent en rien dans le fait que j’ai une maladie incurable qui pouvait être évitée bien avant mon arrivée à l’hôpital car dépistée par mon médecin de famille, mon médecin de proximité en qui j’ai confiance.

Certain de nos administrateurs ne remarquent guère que dans ce secteur si sensible, l’investissement dans le ‘‘matériel’’ perdure depuis près de vingt ans et n’a même pas permis le changement du nom de ce ministère, qui reste le ministère de la réforme hospitalière.

Certain de nos administrateurs ne comprennent toujours pas que l’hôpital n’est pas le problème.

Certain de nos administrateurs ne veulent pas entendre quand on leur dit qu‘il y a plus de professionnel à l’étranger qu’en Algérie.

Certain de nos administrateurs pensent que moderniser le système se fait à coups de solutions technologiques et des procédé techniques

Non messieurs…

Il faut changer l’appellation de notre ministère pour qu’il devienne le ministère de la santé tout court.

Non messieurs…

Il faut s’intéresser au citoyen avant qu’il ne devienne patient et avant qu’il n’arrive à l’hôpital.

Non messieurs…

Privilégier le préventif sur le curatif ; c’est le dogme fondateur de la médecine.

Non Messieurs …

Respectez le Professionnel ; il l’est, là où il ira.

Non messieurs

Moderniser le Système c’est d’abord Allez sur le terrain pour voir ses difficultés. Allez- y rencontrer le malade et le professionnel, demandez leur avis reconnaissez leurs aspirations et leurs limites.

Moderniser le système c’est adopter une approche inclusive de tous les intervenants, citoyen et professionnels en premier.

Moderniser le système doit prendre en compte les réalités épidémiologiques et se fixer des objectifs de santé publiques.

Si Ces dires importent, c’est qu’elles racontent le ras-le-bol des gens du terrain, qui refusent d’adhérer de force à des choix fait à leurs insu et à leur encontre.

Si ces dires paraissent du moins non attendues d’un opérateur économique du secteur de la e-santé, c’est qu’elles en disent sur notre compréhension des problèmes existants et des besoins ressentis.

À Nous tous ; il est temps de comprendre, d’adopter et d’agir.

Parce que nous aurons la confiance du citoyen ; quand nous mènerons nos campagnes de Vaccination.

Parce que Nous Nous réconcilierons avec les professionnels qui cesseront de s’exporter là où il se sentent mieux considérés

Parce que nous n’aurons plus de femme qui meurent au portent des hôpitaux faute de place ou sur les divans d’accouchement faute d’hygiène.

Parce que nos internes auront plus de temps à étudier et plus de temps à exercer.

Parce que nos généralistes n’auront plus à s’adonner aux pratiques de médecine non conventionnelle et non basée sur les évidences, car ne se sentent plus exclus.

Parce que nos spécialistes auront à pratiquer la médecine, celle qu’ils sont censés faire.

Parce que nos professeurs s’adonneront plus à la recherche car dégagés de la gestion des défaillances dont ils n’en sont pas responsables.

Parce qu’après tout cela, moderniser le système apportera les changements escomptés sur la gouvernance de la santé en Algérie.

De là, l’hôpital redeviendra le lieu où l’on soigne l’Homme et on forme l’Humain.

à bon entendeur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *